19:20 - Uppercut78 s'est inscrit(e) au cours Bien débuter aux échecs
19:12 - Uppercut78 s'est inscrit(e) à l'école
19:11 - Wolf_50 s'est inscrit(e) à l'école
18:31 - dfaion s'est inscrit(e) au cours Mieux réfléchir pour faire moins d’erreurs
18:11 - fifou s'est inscrit(e) à l'école
pat

Le pat aux échecs

Découvrez dans cet article la règle particulière du pat aux échecs. Quand est-on pat ? Quelle est la différence entre échec et mat et pat ? Comment éviter le pat et, inversement, comment sauver une partie grâce au pat.

Vous pourrez également y découvrir quelques informations historiques ainsi que des positions extraordinaires.

Sommaire

Quand est-on pat aux échecs ?

On dit que l’un des joueurs est pat si c’est à son tour de jouer, qu’il n’a aucun coup légal et qu’il n’est pas en échec. La partie est déclarée nulle et le point est partagé. Signalons aussi qu’aucun coup légal signifie aucun coup possible du Roi mais également aucun autre coup possible (de pion par exemple).

Le fait que seul le joueur au trait (dont c’est le tour de jouer) peut être pat est important. Dans la position suivante, les Noirs sont pat si c’est à eux de jouer car ils ne peuvent déplacer leur Roi sans être en échec par la Dame blanche. Si c’est au tour des Blancs de jouer, ceux peuvent déplacer leur Dame pour éviter le pat.

Quelle est la différence entre échec et mat et pat ?

Comme nous l’avons rappelé dans la définition ci-dessus, le joueur qui est pat n’est pas en échec.

A l’inverse, un joueur qui est échec et mat:

  • à son Roi en échec
  • ne dispose d’aucun coup pour parer l’échec: il ne peut pas prendre la pièce qui fait échec, il ne peut pas interposer de pièce entre l’attaquant et son Roi, son Roi ne peut pas fuir l’échec.

Dans la position suivante le Roi blanc est échec et mat:

Comment éviter le pat ?

Chez les joueurs débutant, le pat est parfois la fin malencontreuse d’une finale Roi + Dame contre Roi: à trop vouloir coincer le Roi adverse, on peut facilement l’étouffer.

Le pat est parfois aussi la conclusion des finales Roi + pion contre Roi:

Dans les diagrammes précédents, le pat était le résultat soit d’une erreur dans une position gagnante (dans le premier diagramme), soit le résultat logique d’une finale nulle (dans le second diagramme).

Comment sauver une partie grâce au pat ?

Parfois, il est possible de forcer le pat pour sauver une partie mal engagée. En voici quelques exemples.

Dans le diagramme suivant, les Blancs, avec cinq pions de moins, trouvèrent une façon de forcer le pat pour annuler:

Dans la position suivante, tirée de la partie Chigorine – Schlechter jouée à Ostende en 1905, les Noirs trouvèrent une façon astucieuse de sauver la partie:

Beaucoup plus près de nous, en avril 2015, Fabiano Caruana, en difficulté avec les Blancs contre le champion du monde Magnus Carlsen, tenta un petit piège:

D’où vient le mot pat ?

D’après le Larousse en ligne, pat viendrait de l’italien patta qui signifie quitte (dans le sens d’être quitte). Cette origine italienne est confirmée dans le dictionnaire Le Trésor de la Langue Française informatisé.

Histoire de la valeur du pat

La règle du pat dans l’édition de 1777 de Analyse du jeu des échecs

Si une situation de pat conduit au partage du point dans les règles actuelles, il n’en a pas toujours été ainsi.

En lisant les règles du jeu qui se trouvent à la fin de l’édition de 1777 de Analyse du jeu des échecs, de Français-André Danican Philidor, on apprend qu’à cette époque, en Angleterre, la partie est déclarée gagnée par le joueur qui est pat (sans doute en guise de punition pour son adversaire incapable de le mater).

En France, le pat est un refait, c’est-à-dire que la partie doit être rejouée.

A l’inverse, Capablanca aurait proposé de donner 2/3 ou 3/4 de point au joueur en supériorité matérielle qui ne peut gagner à cause du pat, par exemple dans une finale Roi + pion Tour contre Roi (cité par Paul H. Litwinsky dans le numéro de février 1937 de Chess Review).

Les pat les plus rapides

En 1866, le problémiste américain Sam Loyd a imaginé la partie suivante qui conduit à un pat en 10 coups:

Le pat le plus rapide sans capture fut composé en 1887 par Charles Wheeler en réponse à un défi lancé par l’hebdomadaire Sunny South, et publié dans le numéro du 3 septembre de ce journal.

Je me suis amusé à rechercher la publication originale. Elle se trouve ci-contre, tirée de la version pdf en ligne à cette adresse:
https://gahistoricnewspapers-files.galileo.usg.edu/lccn/sn87090456/1887-09-03/ed-1/seq-7.pdf

Voici cette partie en notation algébrique (et cliquable), et la position finale:

Malgré l’appel lancé en septembre 1887 à trouver une partie en 11 coups (avec comme récompense à la clé un livre d’échecs d’une valeur maximale de 3 dollars), une partie plus courte ne fut jamais trouvée… Avis aux amateurs (j’offre volontiers les 3 tomes du cours d’échecs de Marie au lecteur qui battra ce record !)

Le pat mutuel, ou double pat

Au sens strict, les deux joueurs ne peuvent pas être pat car seul le joueur au trait peut être dans cette situation (de même que seul un joueur peut être échec et mat).

Les problémistes ont toutefois imaginé des positions et des parties où, quel que soit le trait, aucun des deux joueurs ne dispose de coup légal.

Le pat mutuel le plus rapide a été trouvé beaucoup plus récemment que les parties composées précédentes. Il a été imaginé par Enzo Minerva et publié dans le journal italien L’Unita le 14 août 2007:

Bien avant cela, en 1882, Gustavus Reichhelm avait composé un double pat avec 30 pièces sur l’échiquier (publié dans Brentano’s Chess Monthly) :

Un cours sur le pat au format PDF

Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger un cours complet sur le pat en cliquant sur le bouton ci-dessous. Ce fichier est extrait de notre cours 1560 exercices pour mieux jouer aux échecs.

Télécharger “1560-exercices_61-introduction-pat” 1560-exercices_61-introduction-pat.pdf – Téléchargé 226 fois – 113 KB

Sources

Les parties composées présentées dans les sections Les pats les plus rapides et Le pat mutuel sont disponibles sur de nombreux sites, dont le site OzProblems.

Le journal Sunny South est disponible au format PDF à cette adresse:
The sunny South. (Atlanta, Ga.) 1875-1907, September 03, 1887, Image 1 « Georgia Historic Newspapers (usg.edu)

Le journal L’Unita du 14 août 2007 est disponible ici:
l’Unità (2007-08-14) : Free Download, Borrow, and Streaming : Internet Archive

2 réflexions au sujet de “Le pat aux échecs”

Laisser un commentaire