Les meilleurs joueurs d’échecs

L’histoire des échecs est riche et complexe, peuplée de joueurs brillants qui ont marqué leur époque par leur génie stratégique et leurs parties mémorables. Cet article explore les plus grands joueurs d’échecs depuis le 18e siècle, mettant en lumière leurs contributions, leur biographie, et les parties emblématiques qui ont forgé leur légende (vous pouvez télécharger ces parties au format pgn à la fin de l’article).

Sommaire

François-André Danican Philidor (1726-1795)

Biographie

François-André Danican Philidor, né à Dreux en France, était non seulement un brillant joueur d’échecs mais aussi un compositeur de musique renommé. Philidor a appris les échecs très jeune et s’est rapidement fait remarquer par ses compétences exceptionnelles. Il joue au Café de la Régence et effectue plusieurs voyages à Londres.

Philidor est souvent considéré comme l’un des premiers grands maîtres d’échecs de l’ère moderne. Il a publié en 1849 un livre intitulé L’Analyze des Échecs, souvent republié au 19e siècle (une version numérisée de ce livre est disponible en ligne). Il est l’auteur de la maxime Le pion est l’âme des échecs, qui indique que, malgré la faible valeur des pions, chacun de leurs coups, en modifiant la structure des pions, peut avoir une grande importance (voir notre cours L’art de jouer les pions).

Exilé en Angleterre en 1792, il meurt à Londres le 31 août 1795.

Partie célèbre

Nous vous proposons une partie donnée dans L’Analyze des Échecs, la quatrième partie dans l’édition de 1803 (page 44), jouée contre un adversaire inconnu, dans laquelle Philidor, avec les Noirs, emploie la défense qu’on appelle aujourd’hui… la défense Philidor. Les commentaires sont ceux de Philidor !

Paul Morphy (1837-1884)

Biographie

Paul Morphy

Né à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, Paul Morphy est souvent qualifié de premier champion du monde officieux. Il a appris à jouer aux échecs dès son plus jeune âge et a rapidement démontré des compétences exceptionnelles. Après avoir remporté le premier tournoi organisé aux Etats-Unis, à New York, en 1857, il se rend en Angleterre et en France où il bat les meilleurs joueurs de l’époque. De retour aux Etats-Unis, il arrête de jouer aux échecs et meurt à l’âge de 47 ans.

La vie passionnante de ce joueur, surnommé le météore des échecs, est racontée dans notre livre Paul Morphy, le champion d’échecs.

Partie célèbre

Morphy contre le duc de Brunswick et le comte Isouard, Paris 1858: cette partie, connue sous le nom de Partie de l’Opéra, est un chef-d’œuvre tactique. Vous pouvez la suivre dans cet article.

Wilhelm Steinitz (1836-1900)

Biographie

Né à Prague, Wilhelm Steinitz déménage à Vienne où il commence à se distinguer dans les cercles échiquéens. En 1883, il s’installe aux États-Unis où il remporte le premier championnat du monde officiel en 1886 en battant Johannes Zukertort sur le score de 10 victoires, 5 défaites, 5 parties nulles. Steinitz était également un écrivain prolifique sur les échecs et a contribué à de nombreuses publications. Il a fondé en 1885 The International Chess Magazine et est l’auteur de The Modern Chess Instructor (en deux volumes, publiés en 1889 et 1895) dans lequel il expose ses théories et ses analyses des ouvertures et des parties d’échecs, contribuant de manière significative à la théorie moderne des échecs.

Partie célèbre

Nous vous proposons la partie Steinitz – von Bardeleben, jouée au tournoi de Hastings en août 1895:

Emanuel Lasker (1868-1941)

Biographie

Steinitz contre Lasker (à droite) en 1894
File:Lasker-Steinitz.jpg – Wikimedia Commons

Emanuel Lasker, né en Prusse (aujourd’hui en Allemagne), était docteur en mathématiques et a étudié la philosophie. En 1894, il se rend en Amérique et bat Wilhelm Steinitz sur le score de 10 victoires, 5 défaites et 4 parties nulles. Il conservera son titre de champion du monde pendant 27 ans, jusqu’en 1921, un record qui tient toujours. Lasker a également publié des ouvrages sur les échecs et d’autres sujets intellectuels.

Partie célèbre

Lasker contre Bauer, 1889. Connue pour son double sacrifice de Fous, cette partie illustre la capacité de Lasker à calculer profondément et à surprendre ses adversaires avec des coups inattendus.

José Raúl Capablanca (1888-1942)

Biographie

Capablanca jouant contre son père à l’âge de 4 ans
File:Capablanca jogando com o seu pai.jpg – Wikimedia Commons

Né à La Havane, Cuba, José Raúl Capablanca a appris à jouer aux échecs dès l’âge de quatre ans. Il remporte le championnat du monde en 1921 en battant Emanuel Lasker. Il est célèbre pour son style de jeu clair et ses compétences techniques exceptionnelles, en particulier en finale.

Il propose une variante du jeu d’échecs avec des pièces supplémentaires, l’Impératrice et la Princesse, qui se joue sur un échiquier de 10 x 8 cases.

Capablanca a également travaillé en tant que diplomate pour le gouvernement cubain.

Partie célèbre

Capablanca contre Savielly Tartakower, 1924 Dans cette partie, Capablanca démontre une compréhension exceptionnelle des finales et une technique impeccable, surclassant Tartakower avec une finesse stratégique inégalée.

Alexander Alekhine (1892-1946)

Biographie

Alexander Alekhine, né en Russie, a commencé à jouer aux échecs dès son plus jeune âge et a rapidement montré des talents extraordinaires. Il remporte le championnat du monde en 1927 contre Capablanca lors d’un match qui se déroule du 6 septembre au 29 novembre 1927 à Buenos Aires. Durant ce match, il obtient la nationalité française française qu’il demandait depuis 1924.

Alekhine (à gauche) contre Max Euwe en 1937
File:Alekhine Euwe 1937.jpg – Wikimedia Commons

Il conserve son titre en 1929 et 1934 en battant Efim Bogoljubov, mais le perd en 1935 lors d’un match contre Max Euwe.

Alekhine récupère son titre en 1937 lors du match revanche contre Max Euwe. Il le conservera jusqu’à sa mort.

Partie célèbre

Alekhine contre Aaron Nimzowitsch, 1930 Cette partie illustre la créativité d’Alekhine et sa capacité à jouer des positions complexes avec une grande précision. Son attaque combinée et ses sacrifices en font une partie étudiée par les amateurs de tactique.

Mikhail Botvinnik (1911-1995)

Biographie

Né en Union soviétique, Mikhail Botvinnik a été un pionnier de l’école soviétique des échecs. En plus d’être un joueur exceptionnel, il a contribué à la formation de nombreux futurs champions du monde (il est surnommé le père de l’école soviétique). Botvinnik était également ingénieur en électricité et informaticien.

Il devient champion du monde en 1948 en remportant un tournoi organisé suite au décès d’Alekhine. Il perd son titre en 1957 contre Vassily Smyslov, mais le récupère l’année suivante lors du match revanche. Il perd à nouveau son titre en 1960 contre Mikhaïl Tal, et le récupère encore une fois lors du match revanche l’année suivante. Botvinnik perd définitivement son titre en 1963 contre Tigran Petrossian.

Partie célèbre

Botvinnik contre Capablanca, 1938. Dans cette partie, Botvinnik démontre sa capacité à combiner des idées positionnelles et tactiques, surclassant l’un des plus grands joueurs de tous les temps avec un jeu innovant.

Bobby Fischer (1943-2008)

Biographie

Né à Chicago, aux États-Unis, Bobby Fischer a montré un talent extraordinaire pour les échecs dès son jeune âge. Champion des Etats-Unis à 14 ans, il devient grand maître à 15 ans et captive l’imagination du monde entier en devenant champion du monde en 1972, en pleine guerre froide, en battant Boris Spassky dans un match emblématique appelé le match du siècle.

Peu après sa victoire, il se retire de la compétition et ne défendra pas son titre en 1975 contre un autre joueur soviétique, Anatoly Karpov.

Partie célèbre

Donald Byrne contre Fischer, 1956. Connue sous le nom de partie du Siècle, cette partie illustre la génialité de Fischer dès son jeune âge, avec un sacrifice de dame spectaculaire et une combinaison brillante.

Garry Kasparov (1963-)

Biographie

Kasparov (à gauche) contre Karpov en 1985
File:Kasparov-12.jpg – Wikimedia Commons

Né à Bakou, en Azerbaïdjan, Garry Kasparov a dominé le monde des échecs pendant plus de deux décennies. Il a remporté le championnat du monde en 1985 à l’âge de 22 ans en battant Anatoli Karpov et a maintenu son titre jusqu’en 2000. Il fut le premier joueur à dépasser la barre des 2800 points élo en janvier 1990. Kasparov est également un écrivain prolifique et un activiste politique.

Partie célèbre

Kasparov contre Veselin Topalov, 1999. Cette partie est célèbre pour ses complications tactiques incroyables et ses sacrifices de pièces audacieux, démontrant le génie de Kasparov dans des positions chaotiques.

Magnus Carlsen (1990-)

Biographie

Magnus Carlsen en 2023
Tirée de Wikimedia commons

Né à Tonsberg, en Norvège, Magnus Carlsen est devenu grand maître à 13 ans et a rapidement gravi les échelons pour devenir champion du monde en 2013. Carlsen est connu pour sa polyvalence et son adaptabilité sur l’échiquier.

Magnus Carlsen détient le record du plus haut classement élo en cadence classique, 2882, atteint en mai 2014.

En 2023, Carlsen annonce renoncer à défendre son titre. Le chinois Ding Liren deviendra champion du monde en battant le russe Ian Nepomniachtchi.

Partie célèbre

Carlsen contre Anand, 9e partie du match de championnat du monde 2013 Dans cette partie, Carlsen montre sa maîtrise stratégique en surclassant l’ancien champion du monde avec une compréhension profonde des nuances positionnelles.

Conclusion

De Philidor à Carlsen, les meilleurs joueurs d’échecs ont tous laissé une empreinte indélébile sur l’histoire du jeu. Leurs contributions stratégiques, leurs parties mémorables et leur influence continuent de résonner dans le monde des échecs, inspirant des générations de joueurs. En étudiant leurs jeux et en comprenant leurs approches, les amateurs d’échecs peuvent non seulement améliorer leur propre jeu, mais aussi apprécier la profondeur et la beauté de ce noble jeu.

Télécharger “Les meilleurs joueurs d’échecs” ecole.apprendre-les-echecs.com-Les-meilleurs-joueurs-déchecs_v2.pdf – Téléchargé 64 fois – 1 MB

Télécharger les 10 parties commentées au format pgn:

Télécharger “10 parties des meilleurs joueurs d’échecs” 10_parties_des_meilleurs_joueurs.pgn – Téléchargé 104 fois – 14 KB

Laisser un commentaire