07:11 - Frantzyouss s'est inscrit(e) à l'école
07:10 - Scratch-Land s'est inscrit(e) au cours Bien débuter aux échecs
07:00 - Scratch-Land s'est inscrit(e) à l'école
03:32 - tabithabeeson6 s'est inscrit(e) à l'école
03:19 - remonafiorillo4 s'est inscrit(e) à l'école

Des romans sur le jeu d’échecs

Découvrez ci-dessous une sélection de romans sur le jeu d’échecs, à lire, à relire ou à offrir…

Le joueur d’échecs

Il est impossible de ne pas commencer cette liste de fictions consacrées au jeu d’échecs par Le joueur d’échecs, une nouvelle de Stefan Zweig publiée en 1943 sous le titre de Schachnovelle.

En 1941, sur un paquebot en route pour Buenos Aires, des passagers jouent des parties d’échecs contre Mirko Czentovic, le champion du monde prétentieux et inculte. Seul l’un d’entre eux parvient à tenir tête au champion. Qui est ce mystérieux monsieur B., qui prétend ne pas avoir joué aux échecs depuis 20 ans ?

Découvrez l’histoire de cet homme qui, prisonnier de la Gestapo, parviendra à supporter sa détention en étudiant un manuel d’échecs volé à l’un des ses gardiens. Mais peut-on consacrer des journées entières à étudier les échecs sans sombrer dans la folie ?

Acheter Le joueur d’échecs

La dernière ronde

Roman la dernière ronde

La dernière ronde est un roman d’un auteur français, Ilf-Eddine, qui vous plongera dans l’univers des échecs à travers les souvenirs et les pensées d’un joueur d’origine russe, qui participe à ce qui sera peut-être son dernier tournoi… A travers ses pensées et ses souvenirs, il nous racontera sa carrière, avec ses joies et ses déboires, et nous fera part de la tension grandissante au fil des rondes du tournoi. Arrivera-t-il à son but ? Parviendra-t-il à remporter la dernière ronde ?

En savoir plus sur ce roman

Le petit joueur d’échecs

Le petit joueur d’échecs est un merveilleux roman de l’auteure japonaise Yôko Ogawa. Un petit garçon né handicapé va apprendre le jeu d’échecs auprès d’un maître obèse, qui non seulement lui apprendra  les règles du jeu mais lui communiquera également sa passion.

J’ai été véritablement enchanté par la lecture de ce roman, qui est un véritable conte, avec des personnages presque magiques: le héros du livre, dont on ne connait pas le nom car tout au long du livre il n’est appelé que le garçon ou le petit joueur d’échecs, sa grand-mère qui ne quitte jamais un vieux chiffon, le maître qui vit dans un autobus immobile transformé en appartement, la fille d’un magicien qu’on ne croise qu’avec sa colombe sur l’épaule, un éléphant mort sur le toit d’un immeuble…

Le maître est plein de bons conseils: Ne te précipite pas, mon garçon. Les pièces ont chacune un rôle: Le roi est le père, le personnage le plus important. Tous les membres de la famille travaillent ensemble à sa protection. Dans la famille, c’est la mère, autrement dit la dame, qui est la plus puissante… Les pions sont les benjamins qu’il faut chérir… Ils avancent pas à pas. Ils ne reculent jamais. Comme les enfants qui grandissent, tu vois.

Même si ce livre ne vous enseignera pas de combinaisons tactiques ou de stratégies gagnantes, l’atmosphère qui s’en dégage vous enchantera à coup sûr. Une excellente lecture entre les rondes d’un tournoi !

Acheter ce livre sur Amazon.fr

Le duel

Le duel est un roman policier de l’auteur islandais Arnaldur Indridason, dont l’action se déroule à Reykjavik lors du match Fischer – Spassky.

Le commissaire Marion Briem enquête sur le meurtre d’un jeune homme, poignardé dans une salle de cinéma. Le meurtre a-t-il été commis par un Islandais ou par l’un des nombreux étrangers venus nombreux cet été pour assister au championnat du monde entre Fischer et Spassky ? Le jeune homme a-t-il surpris un complot visant à éliminer l’un des deux joueurs ? Et qui des russes ou des américains est à l’origine de ce complot ?

En savoir plus sur ce roman

La joueuse d’échecs

Une femme mariée peut-elle se livrer à une activité aussi incongrue que jouer aux échecs ? Dans un petit village de Grèce dans les années 80, cela ne semble pas si évident…

La Joueuse d’échecs est un roman de Bertina Henrichs. Eleni est une modeste femme de ménage qui travaille dans un hôtel situé sur l’île de Naxos, au large d’Athènes. Fascinée par un jeu d’échecs qu’elle aperçoit dans la chambre d’un couple de touristes français, elle décide d’offrir un échiquier électronique à son mari pour son anniversaire. Ce dernier n’y trouve aucun intérêt mais Eleni, aidée par un professeur à la retraite, va étudier les échecs qui deviendront pour elle une véritable passion.

Le bruit se répand bientôt qu’Eleni passe ses après-midi à jouer aux échecs. Son mari pourra-t-il accepter ce qu’il considère comme une humiliation ?

A travers ce court récit très bien écrit, Bertina Henrichs nous donne à réfléchir sur les conventions sociales et nous donne peut-être une piste pour expliquer que (trop) peu de femmes jouent aux échecs.

Ce roman a été adapté au cinéma en 2009 sous le titre de Joueuse, avec Sandrine Bonnaire.

Acheter ce livre

Le jeu de la dame

Le jeu de la dame (titre original: The Queen’s Gambit) est un roman de l’auteur américain Walter Tevis (1928 – 1984) publié en 1983.

Il relate l’histoire d’une jeune orpheline qui se prend de passion pour le jeu d’échecs jusqu’à remporter le titre de champion des États-Unis et à affronter les meilleurs joueurs soviétiques.

Beth Harmon, qui a perdu sa mère alors qu’elle n’était qu’une enfant, découvre le jeu d’échecs en cachette avec M. Shaibel, le concierge de l’orphelinat, qui lui offrira son premier livre d’échecs. Très douée, elle le bat rapidement ainsi que les joueurs du club d’échecs local.

A treize ans, elle est adoptée par monsieur et madame Wheatley. Sans argent, elle vole des magazines d’échecs à la librairie locale et apprend par cœur les livres d’échecs qu’elle lit sur place. M. Shaibel lui envoie 5 dollars pour lui permettre de s’inscrire à son premier tournoi.

Elle remporte ce tournoi et, avec l’argent gagné, commence avec le soutien de sa mère adoptive une carrière de joueuses d’échecs professionnelle, parcourant les États-Unis jusqu’à remporter le titre de champion des États-Unis et à aller affronter à Moscou les meilleurs joueurs soviétiques.

Découvrez ici mon opinion sur ce roman

Harry Potter à l’école des sorciers

Le jeu d’échecs est présent dans la saga « Harry Potter », de J.K. Rowling, en particulier dans le premier tome, Harry Potter à l’école des sorciers.

Ron, le meilleur ami de Harry, lui enseigne le jeu d’échecs version sorciers, dans lequel les pièces ne font pas toujours ce que le joueur souhaite. Vers la fin du livre, accompagnée de leur amie Hermione, les trois amis devront jouer une partie d’échecs grandeur nature.

Découvrez ce livre et cette partie d’échecs dans cet article.

Connaissez-vous d’autres romans sur le jeu d’échecs ?

Si vous avez lu l’un des romans ci-dessus et souhaitez nous faire part de votre opinion, ou si vous avez lu d’autres livres sur le thème du jeu d’échecs, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ci-dessous ! 🙂

Photo d’illustration: (c) Can Stock Photo / NomadSoul1

Vous aimez cet article ? Partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous:

Laisser un commentaire