Les principales ouvertures aux échecs

ouvertures aux échecs

L’ouverture est la phase initiale d’une partie d’échecs dans laquelle les joueurs poursuivent quatre buts: occuper ou contrôler le centre, développer ses pièces, mettre son Roi en sécurité, créer un déséquilibre.

La plupart des ouvertures, et des variantes au sein d’une ouverture, portent un nom, par exemple le nom d’un joueur qui a développé la pratique de cette ouverture, le nom d’un pays ou un nom décrivant le type de coups joués.

Dans cet article, vous découvrirez les noms et les premiers coups des principales ouvertures aux échecs, ainsi que quelques-unes de leurs variantes.

Cet article est l’une des leçons de notre cours en ligne Bien débuter aux échecs. Pour aller plus loin, inscrivez-vous (gratuitement) à notre école en ligne pour accéder à l’ensemble des cours disponibles.

Les ouvertures qui commencent par 1.e4 e5

Les ouvertures de ce type sont parfois appelées débuts ouverts, car ils conduisent fréquemment, mais pas toujours, à des positions où les pions sont échangés au centre de l’échiquier.

Cette ouverture est simple mais peu prisée, car elle ne permet pas facilement de créer un déséquilibre. C’est pourquoi les Blancs préfèrent en général l’une des ouvertures suivantes:

Les Blancs, eux, ne sont pas obligés de jouer 2. Cf3 après 1. e4 e5. D’autres possibilités sont:

Les autres défenses contre 1. e4

Après 1. e4, les Noirs disposent de nombreuses possibilités autres que répondre de façon symétrique par 1… e5. Ces défenses sont parfois appelées débuts semi-ouverts. Elles créent d’emblée un déséquilibre dans la position, même si certaines variantes peuvent conduire à nouveau à une position symétrique.

La défense française et ses variantes

La défense française peut conduire à des positions très variées, selon le choix des Blancs parmi les variantes suivantes:

La défense sicilienne et ses variantes

La défense sicilienne est très complexe mais très prisée avec les Noirs à haut niveau. Sa complexité permet en effet au joueur qui en connait les subtilités d’espérer prendre l’avantage avec les Noirs.

Quelques variantes de la défense sicilienne où les Blancs jouent d4 et Cf3 (la sicilienne ouverte)

Quelques variantes de la défense sicilienne où les Blancs ne jouent pas d4

D’autres défenses contre 1. e4

En-dehors de 1… e5, 1… e6 et 1… c5, les Noirs disposent d’autres possibilités contre 1. e4:

Les ouvertures du pion Dame

Plutôt que de commencer la partie par 1. e4, les Blancs peuvent avancer le pion situé devant leur Dame en jouant 1. d4:

Les Noirs ont maintenant deux possibilités principales pour empêcher les Blancs d’obtenir un centre idéal s’ils peuvent jouer 2. e4:

Les défenses après 1…d5

Les Noirs ont plusieurs façons de répondre à ce coup:

Les défenses après 1…Cf6

Après 1. d4, 1…Cf6 est une autre façon d’empêcher les Blancs de pousser leur pion en e4. Les Blancs répondent en général 2. c4 afin d’augmenter leur contrôle du centre:

Les Noirs ont ici plusieurs façons de jouer:

Les ouvertures où les Blancs jouent d4 sans jouer c4

Dans les ouvertures précédentes, les Blancs jouent 2… c4. Ce coup, qui contrôle la case d5, n’est pas une obligation. Les Blancs disposent par exemple des possibilités suivantes:

Les ouvertures qui ne commencent pas par 1. e4 ou 1. d4

Les ouvertures qui ne commencent ni par 1. e4 ni par 1. d4 sont appelées des ouvertures de flanc. Dans ce type d’ouverture, les Blancs contrôlent le centre plutôt que de l’occuper. En voici quelques exemples:

En résumé

Vous avez ci-dessus la liste des ouvertures les plus courantes. Le but n’est pas que vous les connaissiez par cœur, mais que vous les essayiez dans vos parties, et que vous choisissiez celles qui semblent conduire à des positions qui vous plaisent.